Votre Maire

Yves Bayon de Noyer a été élu Maire du Thor lors du Conseil Municipal du 4 avril 2014 pour une durée de 6 ans.
En tant que représentant de l’État, sous l’autorité du préfet, il remplit des fonctions administratives dont notamment la publication des lois et règlements, l’organisation des élections et la légalisation des signatures.
Sous l’autorité du procureur de la République, il exerce des fonctions dans le domaine judiciaire : il est officier d’état civil et officier de police judiciaire (en savoir + …) + lien sur page fonctions du maire.
Agé de 65 ans, homme de rassemblement et libre de toute étiquette politique, Yves Bayon de Noyer a fait le choix de se consacrer pleinement à la gestion de sa commune.

Présentation d’Yves BAYON de NOYER

 Yves Bayon de Noyer, pouvez vous nous donner quelques informations sur vos origines Thoroises ?

 « Je suis né au Thor, il y a 64 ans, je suis marié, j’ai 4 enfants et je partage avec mon épouse le bonheur d’avoir 6 petits enfants. J’ai fait toute ma scolarité du primaire au Thor, époque dont je conserve plusieurs amis. Mon grand-père s’est installé au Thor en 1932 pour y exercer son métier d’agriculteur. Il s’est beaucoup engagé au service de sa profession et de la commune, en créant par exemple la coopérative de blé, toujours en activité et en étant le président, très dynamique, de la coopérative du Méjean. Il fut aussi conseiller municipal sous le mandat de madame Barre. Mon père, Jacques Bayon de Noyer, lui aussi agriculteur, a été durant 36 ans au service de la commune, comme conseiller municipal, puis adjoint. Il a été durant de nombreuses années président du CCAS et avait coutume de dire que c’était sa plus belle mission en qualité d’élu. Son engagement d’abord durant la dernière guerre et ensuite dans la commune au service de tous, de sa profession, son ouverture d’esprit, sa capacité à écouter les autres, sans exclusive, ont été pour moi un modèle. Cette capacité familiale d’implication au service des autres a fortement imprégné mon enfance. »

 Quelles ont été les principales étapes de votre parcours ?

 « Après des études universitaires de Droit et de Sciences Politiques à Aix en Provence, j’ai exercé, mais peu de temps, le métier de journaliste au journal Le Provençal. Ensuite j’ai travaillé dans des activités de service (restauration collective) à Lyon, puis à l’étranger (Afrique et Amérique latine durant 10 ans) et enfin à Paris. J’ai beaucoup appris de mon expérience, notamment à l’étranger. En 1986, j’ai créé sur le Vaucluse, la société AGIS, spécialisée en fabrication de produits traiteurs. Basée tout d’abord à Châteauneuf de Gadagne, l’entreprise, afin de permettre son développement rapide a déménagé, en 2000, sur Avignon. Elle compte aujourd’hui 3 sites de production en France et emploie 800 salariés. Elle est devenue un leader sur son marché. Ma fierté est d’avoir, en 25 ans, construit une entreprise solide, créatrice d’emplois et toujours pilotée par une équipe que j’ai rassemblée. »

En dehors de l’entreprise quels ont été vos engagements ?

« Durant ces années, je me suis beaucoup investi au service du social dans le tissu économique : président fondateur du PLIE ( Plan local d’insertion par l’économie d’Avignon) toujours en fonctionnement, et qui facilite le retour à l’emploi des personnes en situation d’exclusion ; président fondateur de l’IFRIA ( Institut de formation régional aux industries alimentaires) qui accompagne 140 apprentis dans leur formation, président fondateur du Pôle de compétitivité TERRALIA et créateur notamment de l’Epicurium , structure qui accueille annuellement 15 000 visiteurs dont les enfants de nos écoles pour leur faire découvrir le goût de consommer des fruits et légumes. Mes engagements successifs m’ont amené à occuper des missions d’administrateurs, au niveau national : de l’ANIA (l’association nationale des industries alimentaires), de l’INRA et au niveau local : du CJD (centre des jeunes dirigeants) de la CCI (Chambre de commerce de Vaucluse), de l’Université d’Avignon et de la Banque Chaix. »

 Pourriez-vous nous dire ce que vous ont apporté ces différents engagements ?

  « Ces responsabilités et engagements très variés, m’ont apporté à la fois une très bonne connaissance du tissu économique et associatif du département mais aussi un regard sur le fonctionnement des structures (Région, Département, commune) et une connaissance des acteurs qui les pilotent. Aujourd’hui, ayant pris ma retraite de l’entreprise AGIS, et quitté la présidence du Pôle TERRALIA, la seule gestion de la petite exploitation agricole familiale me laisse assez de temps pour m’engager totalement au service de la commune. Je confirme que je ne solliciterai aucun autre mandat que celui de maire et m’investirai exclusivement au service de la commune et de l’intercommunalité. Le Thor a besoin d’un maire à plein temps. Je défendrai les valeurs qui m’ont toujours inspiré dans mes actions passées : celle du respect des personnes, de l’attention aux plus faibles, de l’écoute avant de décider, et aussi de la rigueur de gestion, de la liberté d’entreprendre, de la force de propositions et de la construction d’un meilleur pour tous. J’ai appris de mes expériences passées, que c’est l’équipe qui fait la différence »