Autour du Thor

Au coeur du Vaucluse, le Pays des Sorgues et des Monts de Vaucluse ou encore les communes voisines, vous offrent de les découvrir ; de l'Isle-sur-la-Sorgue, surnommée la Venise comtadine, où tournent encore les nombreuses roues à aube, à Pernes-les-Fontaines, ancienne capitale comtadine avec ses 40 fontaines, de Cavaillon connu pour ses melons à Carpentras et ses berlingots, percez leurs cachettes aux trésors, suivez votre humeur et votre inspiration avant de revenir au Thor ....

A la découverte du Pays des Sorgues & Monts de Vaucluse !

A vous d’écrire les paroles qui viendront bercer ces images pour que le plaisir soit total !

 

L’ISLE-SUR-LA-SORGpartage des eaux l'isle sur la sorgueUE :

Une histoire riche d’événements, un patrimoine très varié, allant de lavoirs traditionnels aux châteaux en passant par des églises classées et les roues à aubes… Un territoire particulier à découvrir, à visiter sous toutes les formes. Un goût prononcé pour la Culture, l’Artistique, le Beau. Musées, Antiquaires et Brocanteurs, Fondations et galeries d’Art: des centaines de lieu à découvrir, où s’émerveiller. Nombreuses traditions et festivités, un large agenda d’animations parmi lesquelles nombreux marchés … à découvrir, à vivre, à toutes les saisons.

 

 

velleronVELLERON :

Village Fleuri traversé par la Sorgue, ancienne place médiévale fortifiée.   Un riche patrimoine historique: un château (aujourd’hui la Mairie de Velleron), une église classée à l’Inventaire des monuments historiques, des hôtels particuliers, des moulins, des soustets, fontaines, places et ruelles anciennes.En quelques années, le célèbre marché agricole de Velleron est devenu une véritable institution dans le Vaucluse et bien au delà.A partir de début avril : ouvert tous les soirs à partir de 18 h sauf dimanches et jours fériés. Dès fin septembre jusqu’à fin mars : ouvert les mardis, vendredis et samedis à partir de 16h30.

 

 

chateauneuf-de-gadagne30CHATEAUNEUF-DE-GADAGNE :

Charmant village à l’âme provençale, riche de son passé :  remparts des XIIe et XIVe siècles, mais aussi le château de Font-ségugne, berceau du Félibrige, mouvement de renouveau de la langue provençale, crée par Frédéric Mistral et ses amis en 1854.
A découvrir : ses places, ses fontaines, ses ruelles, le plateau de Campbeau et sa vue sur le Mont Ventoux,  le Luberon et les Alpilles,  et son parc enchanteur avec sa chapelle.

 

 

Pernes les FontainesPERNES-LES-FONTAINES :

Cité médiévale entourée de remparts, Pernes-les-Fontaines possède de nombreux monuments historiques: fontaines ( circuit des 40 fontaines), hôtels particuliers et église. Monument historique classé: la Tour Ferrande (fresques du XIIIe siècle). De nombreux musées (maison Flechier, costumes comtadins, vieille école, du cycle, de la résistance)

 

 

Caumont sur DuranceCAUMONT-SUR-DURANCE :

En bordure de Durance , Caumont est riche de nombreuses traces de son passé : traces d’habitation du VIème s avant J-sur la colline de Bonpas et du IIème siècle lde l’occupation romaine.  ). Eglise St Symphorien avec orgue, chapelle St Symphorien, chapelle des pénitents blancs, Chartreuse de Bompas, Jardin Romain,  vieux village avec ses remparts et son pressoir à huile

 

 

 

carpentras

Carpentras :

Au pied du « géant de Provence », cette ville en forme de cœur, capitale du  Comtat Venaissin,  marquée par la colonisation romaine et par cinq siècles de présence papale doit son label « ville et pays d’Art et d’Histoire » à la richesse de son patrimoine. La synagogue, la cathédrale Saint Siffrein ou encore l’Hôtel-Dieu et sa pharmacie XVIIIe en sont  des éléments remarquables.

Un patrimoine qui se ressent tant dans le paysage typique et varié de la Provence que dans ses traditions séculaires, telles que ses spécialités gastronomiques, dont le célèbre « diamant noir », ou encore ses berlingots qui prolongent l’enfance.

 

 meloncavaillon :

Porte du Luberon le long de la Durance, Cavaillon abrite un patrimoine remarquable disséminé au travers de tous les quartiers. La colline Saint-Jacques, petit morceau détaché du Luberon, est une place forte naturelle aujourd’hui considéré comme le jardin de Cavaillon. Depuis son sommet, la ville s’offre toute entière dans un paysage façonné par l’homme : les champs bordés de cyprès et irrigués par de multiples canaux s’étendent dans la campagne environnante ponctuée de fermes et de moulins. Le canal Saint-Julien, créé au 12e siècle,  s’étend peu à peu depuis Mérindol, arrose Cavaillon et file au-delà du Coulon, au nord de la ville, qu’il enjambe grâce à un aqueduc du 16e siècle.

Enregistrer